Guinée : des filières minières à plusieurs vitesses – JeuneAfrique.com

Route de Malapouya sur laquelle transitent les camions de la Société minière de Boké. © SMB

Si la production de bauxite en Guinée explose grâce à la présence de nouveaux acteurs, celle de l’or stagne, et le gouvernement doit encore débloquer le mégaprojet de fer de Simandou.

C’est une réconciliation à laquelle peu de gens s’attendaient à Conakry. Après une médiation de Nicolas Sarkozy, le président guinéen, Alpha Condé, et Beny Steinmetz ont enterré la hache de guerre, le 21 février, à propos du mégagisement de fer de Simandou. Le patron franco-israélien de Beny Steinmetz Group Resources (BSGR) a formellement renoncé à ses prétentions sur les blocs 1 et 2 du gisement.

Fir säin Deel, Conakry abandonne ses poursuites contre l’entrepreneur, accusé d’avoir versé en 2008 des pots-de-vin à des proches de feu le président Lansana Conté pour obtenir ses licences minières. Cela devrait mettre un terme aux procédures engagées contre Steinmetz en Guinée, mais aussi en Suisse et en Israël.

Dir sidd elo mat Ärem Jeune Afrique Kont zougespaart, awer Dir sidd net op Jeune Afrique Digital abonnéiert

Dësen Artikel ass Abonnent nëmmen


Abonnéiert vu 7,99 €fir all Elementer an onlimitéiert Zougrëff ze kréien

Hutt schonn en Abonnent?

Hëllef braucht

Är Abonnent profitéiert

  1. 1. Zougang ass limitéiert all Artikel op der Säit an der Applikatioun Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Gitt eng Virschau, 24 Stonnen virun hirer Publikatioun, vun all Issue an aus der Serie Jeune Afrique op der Jeune Afrique App The Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Rendez de Newsletter vun de Daily Spenden fir Abonnenten
  4. 4. Genéisst 2 Joer vun Young Africa Archiven an der digitaler Editioun
  5. 5. Abonnement ouni Engagement vu Dauer mat der monatlecher Offer begeeschtert erneierbar*

*Service nëmmen fir offene Subscriptiounen.

Dësen Artikel erschéngt éischter YOUNG AFRICA